As-tu atteint le maximum de ton potentiel athlétique ?

As-tu atteint le maximum de ton potentiel athlétique ?

Tu fais très certainement partie de ces joueurs qui essayent d’aller le plus loin possible dans le football,

De gravir les échelons jusqu’à atteindre tes propres limites,

Et de progresser jusqu’à ce que tu deviennes la meilleure version de toi-même.

Pouvoir vivre de ta passion et te confronter au très haut niveau sont probablement des choses qui motivent ce désir de progresser sans arrêt.

Mais une question se pose alors…

Jusqu’où es-tu capable de progresser encore ?

De quelle marge disposes-tu avant de réellement atteindre tes limites ?

J’ai régulièrement des joueurs au téléphone pour les guider dans leur préparation physique.

Et s’il y a bien quelque chose que l’on puisse dire,

C’est que cette notion d’objectifs et de progression est finalement quelque chose d’encore très flou pour eux.

Ce n’est pas véritablement de leur faute, mais en tout cas, c’est la preuve que les processus d’entraînement de haut niveau ne leur ont pas été clairement transmis lors de leur formation.

Se préparer au niveau amateur est une chose.

Être “prêt” physiquement est possible, même en s’entraînant sans un vrai plan établi à l’avance et réfléchit en fonction d’objectifs spécifiques.

Mais se préparer pour un niveau professionnel est une tout autre chose.

Le monde professionnel est par définition un milieu à forte concurrence et tu peux vite te heurter à une barrière si tes méthodes restent celles d’un amateur.

Tu risques alors de te confronter à une certaine stagnation et c’est à ce moment-là que se présente un des plus grands pièges de ta carrière.

Penser que tu es proche de ta limite alors que ce n’est pas du tout le cas.

Oublier tes rêves ou les revoir à la baisse simplement parce que tu crois, à tort, que tu ne peux plus avancer.

Es-tu en train de tomber dans ce piège ?

Pour le savoir, je n’ai qu’un seul conseil à te donner.

Réfléchis à la manière dont tu t’es entraîné sur le plan individuel ces dernières années.

Et répond, le plus honnêtement possible, à cette question :

À quel point as-tu été précis dans tes méthodes d’entraînement ?

Ou plutôt :

Comment as-tu mesuré tes charges d’entraînement ?

Quelle est ta VMA ?

À combien estimes-tu tes 1-RM ?

Quel est ton pourcentage de masse grasse ?

As-tu une idée de ton profil force-vitesse à l’heure actuelle ?

Si tu es incapable de répondre à une, voir plusieurs de ces questions, alors j’ai une bonne nouvelle pour toi…

Tu es probablement très loin d’avoir atteint le maximum de ton potentiel athlétique !

Tu disposes vraisemblablement encore d’une bonne marge de progression sur le plan physique.

Et si tu décides aujourd’hui d’optimiser tous ces paramètres que tu avais délaissé jusqu’à maintenant, de nouvelles portes risquent de s’ouvrir à toi…

Si tu veux avoir une idée plus précise de la marge de progression dont tu disposes, je t’invite à venir me contacter afin que je t’aide à définir précisément où tu te situes à l’heure actuelle.

Laisser un commentaire