Extrait d’une interview de Sadio Mané qui nous parle de sa période au FC Metz

Extrait d’une interview de Sadio Mané qui nous parle de sa période au FC Metz

Il paraît que lorsque les autres dormaient, tu allais courir seul. C’est vrai ?

(Sourire).

“Oui, c’est vrai. Je me réveillais à 6h du matin pour courir. Les autres dormaient.

Au centre, il y avait Madame Brech, c’était un peu comme une maman pour nous.

Elle était dure avec nous.

Quand on foutait un peu le bordel, elle se fâchait car elle n’aimait pas ça (rires).

Quand je me réveillais tôt pour courir, je me cachais pour sortir discrètement.

Je savais que si elle me voyait, elle allait me dire : « Retourne au lit ».

Moi, je ne voulais pas dormir, je voulais bosser encore plus.

J’allais courir pendant une heure, je revenais, je prenais mon petit déjeuner puis j’allais m’entraîner.”

Pourquoi tu faisais ça ?

“Parce que je voulais absolument réussir !

Je sentais que j’avais besoin de travailler physiquement.

Et à Metz, on ne courrait pas beaucoup contrairement à l’académie.

Finalement, mon travail a payé.”

En général, les jeunes préfèrent dormir…

“Oui. Et ça, je pense que c’est vraiment une erreur.

Justement, quand tu es jeune, c’est là que tu dois en profiter pour bosser encore plus, pour progresser et atteindre un certain niveau.

Personnellement, j’ai compris très tôt qu’il fallait s’arracher pour réussir.

Tout ce qui m’arrive, c’est le fruit du travail. J’essaie de dire aux jeunes de travailler plus.

Sinon, ce sera compliqué pour eux.”

La réussite n’est pas une question de secret, mais d’actions.

Fais ce que les autres ne font pas si tu veux un jour espérer obtenir ce que les autres n’obtiendront pas

Laisser un commentaire