Comment être performant tout au long d’une saison ?

Comment être performant tout au long d’une saison ?

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et plein air

Tu l’as peut-être vu récemment avec Edison Cavani ou encore Ousmane Dembélé.

Ce ne sont pas les exemples qui manquent.

La blessure est l’ennemie redoutée du footballeur.

À très haut niveau l’enchaînement de matchs n’aide pas.

Entre les championnats, les compétitions européennes et les sélections nationales, les courts temps de récupération que cela implique est une porte ouverte aux blessures musculaires.

Une gestion fine des charges d’entraînement, que ce soit en pré-saison pour préparer le corps à ce rythme soutenu, ou en saison pour gérer au mieux les phases de récupération, est cruciale.

D’autre part, et cela te concerne aussi même si tu ne joues pas (encore) à un niveau mondial,

Avoir un protocole de prévention de blessure est indispensable.

Et cela, quel que soit le niveau.

Même si tout n’est malheureusement pas prévisible quand on parle de blessure,

On connaît quelles sont les zones les plus fréquemment touchées en football et notamment celles touchées par des blessures sans contact de l’adversaire.

C’est donc ta responsabilité d’avoir un protocole précis qui te protège contre ce type de blessures. 🛡

C’est d’ailleurs quelque chose que je vais aborder, entre autres, lors du Training Camp que j’organise le 22 décembre sur Paris.

Un protocole de prévention bien construit doit déjà prendre en compte ton historique de blessures.

Tu as peut-être déjà des points faibles, liés à des blessures que tu as déjà connu et il est important de travailler dessus si tu ne veut pas risquer une blessure similaire à l’avenir.

De plus, comme je l’ai évoqué, il est nécessaire de travailler sur les zones à risque du footballeur de manière générale.

En priorité, sans grande surprise, se trouvent les ischios-jambiers.

C’est LE point faible du footballeur et une attention particulière sur ce groupe musculaire est vital pour ta carrière.

Ensuite, se trouvent les adducteurs. 

Tu t’en es sûrement déjà rendu compte, il s’agit d’une autre zone sensible où même sans blessure, tu as peut-être déjà ressenti des gênes.

Enfin, selon ton historique de blessures et selon les surfaces de jeu sur lesquelles tu évolues,


Il peut être nécessaire de s’attarder aussi sur un travail de prévention au niveau de l’articulation de la cheville.


À noter que si tu as déjà été blessé à la cheville, un protocole de rééducation inexistant ou mal réalisé, font que tu as de très grandes chances de te blesser à nouveau, sur la même cheville, à l’avenir.

Si être constant au cours d’une saison et d’une carrière est capital pour toi, je t’invite à réfléchir sur ton protocole de prévention de blessures.

En créer un si tu n’en as pas déjà.

Et vérifier que celui-ci répond parfaitement à tes besoins si tu en as déjà un.

Laisser un commentaire